Call Us 450 361 2177
Stay connected:

Ce que « oui » veut dire

Bon, je vais vous faire une confession, ce soir… je lis 3 livres en même temps! Pas besoin de vous dire qu’ils n’avancent pas vite vite chacun…! Comme vous le savez, je relis présentement Le concept du continuum, de Jean Liedloff. Je lis aussi Le miroir de Cassandre, de Bernard Werber, mon auteur fétiche dont tous les livres me font vibrer. C’est drôle, j’allais écrire que le miroir de Cassandre était son dernier livre, mais je viens de me rendre compte qu’il en a sorti un cette année… bon… comme si je n’étais déjà pas assez occupée! hihi!

Mais ce ne sont pas de ces deux livres dont je veux vous parler maintenant, plutôt du troisième: Peau à peau, technique et pratique du portage, de Ingrid van den Peereboom. J’ai commencé à le lire parce que je suis très intéressée à la formation de portage pour professionnels offerte par l’organisme international Peau-à-peau. Lire ce livre est un préalable à la formation. Je ne suis pas rendue très loin dans ma lecture, mais voici un extrait que j’ai trouvé magnifiquement bien écrit et je voulais le partager avec vous:

Voir un enfant porté à la demande lever les bras au ciel avec un grand sourire confiant, s’avancer vers sa maman ou son papa est une expérience lumineuse. Cet enfant sait que ses demandes sont bien accueillies. L’assurance de voir ses demandes prises en considération contribue à ce qu’il se sente pleinement accepté. Il sait que s’il arrive que maman dise « non », elle dit « oui » chaque fois qu’elle le peut, c’est-à-dire dans une très grande majorité des cas et qu’il en va de même de son père, ainsi que des autres personnes qui s’occupent de lui.

L’enfant qui doit pleurer beaucoup pour obtenir de l’attention cessera probablement à un moment de demander. Il se résignera et n’exigera plus que soit comblé ce besoin de base déterminant pour un épanouissement sain: le toucher. […]

Les petits qui ont accès au toucher tout au long de leur croissance […] auront plus de facilité à exprimer leurs besoins de base et ne trouveront pas normal de renoncer à les satisfaire. […]

Le toucher, ce sens si important dans la vie de l’être humain, le premier à se développer in-utero. Ce sens qui est au centre de ma vie professionnelle de surcroît! C’est tellement simple, naturel, inné, instinctif. Prendre ses enfants, les porter: définitivement le plus beau cadeau pour soi et pour eux! Dites « oui »! 🙂